emisante.be news Credit pexels david bartus

Dépression Saisonnière

Nous voici au début de l’hiver.

L’automne est bien arrivée, les jours raccourcissent, et c’est un excellent moment pour aborder le trouble de l’humeur appelé « dépression saisonnière ».

Tout le monde peut se sentir plus fatigué, irritable, moins joyeux durant la période hivernale. Mais pour certaines personnes, traverser cette période relève d’un tout autre défi.

La dépression saisonnière est un trouble de l’humeur qui apparait en automne /hiver et qui disparait au printemps, il peut se produire en réponse au manque de luminosité, souvent chez des personnes ayant déjà présenté une dépression et se produit sans contexte de stress pouvant expliquer l’état dépressif. Ces épisodes évoluent vers la guérison complète une fois la belle saison revenue.

Les symptômes de la dépression saisonnière sont proches de ceux d’une dépression normale comme par exemple la perte de motivation, sentiment d’inutilité, ralentissement du fonctionnement psychique (mémoire, concentration) et physique ainsi que l’anhédonie, (perte de la capacité à ressentir une émotion positive). La tristesse, et les idées noires sont moins marquées que dans une dépression classique. Cette pathologie touche plus les femmes que les hommes et apparait entre 20 et 30 ans. La dépression saisonnière présente des signes moins spécifiques comme une augmentation de l’appétit, surtout marquée pour les sucres avec une prise de poids (les kilos sont souvent reperdus l’été) et une augmentation du sommeil qui est perçu comme non réparateur. 
Les différents traitements connus pour ce trouble de l’humeur sont les antidépresseurs, le suivi psychologique et la luminothérapie

Le traitement le plus efficace de ce trouble de l’humeur saisonnier repose sur la luminothérapie. Celle-ci correspond à l’exposition à une lumière artificielle. Son but est de pallier au manque de luminosité rencontré en hiver.

Il s’agit d’un traitement reposant sur l’exposition quotidienne à une source lumineuse artificielle. Cette thérapie est aussi efficace que les antidépresseurs et que le suivi psychologique mais à la différence qu’elle est efficace dès la première semaine de traitement.

Cependant, certaines personnes ne sont pas sensibles au traitement par luminothérapie.

Les modalités de traitement sont assez simples

Il faut une lampe de luminothérapie d’une puissance de 10 000 lux, s’y exposer quotidiennement le matin après le réveil durant 30 minutes. Il faut rester face a l’appareil sans pour autant le fixer des yeux (on peut faire sa séance en déjeunant par exemple)

La durée idéale d’un traitement est de 2 semaines.

Les années suivantes, on peut débuter l’utilisation de la luminothérapie au début de l’automne pour les patients qui rechutent chaque année et dès l’apparition des premiers signes de rechute. C’est le bon moment.

Profitez également des jours plus lumineux pour vous balader dans des endroits calmes et peu fréquentés, prenez l’air un maximum dès que vous le pouvez.

En cette période particulièrement anxiogène, pensez à limiter votre expositions aux réseaux sociaux, différents médias.

Privilégiez les activités de bien être, prenez soin de vous, c’est votre priorité.

A Emi’Santé

N’hésitez pas à consulter en cas de besoin un de nos psychologues.
Rendez-vous sur la page Emi’Santé, dans la partie Psychologues.

Et en cas d’épuisement professionnel, prenez rendez-vous avec Sophie Herman,  spécialisée dans la prise en charge du burn out.

emisante.be emi-sante section logo